Le Cancer du Colon Héréditaire

Quel est le risque? Pour qui?

Chaque membre de la famille parent du premier degré avec un individu avec un cancer du colon héréditaire -- c'est-à-dire, chaque enfant, frère, et soeur -- a une chance de 50% d'hériter ou de ne pas hériter le gène de cette maladie. La maladie ne semble pas sauter de générations. Le cancer du colon chez la parenté du deuxième degré (grand-parents, tantes, et oncles) peut éclaircir cette histoire de famille, à cause de l'age auquel un cancer peut déjà avoir été découvert. Parfois, c'est difficile de confirmer la maladie chez certains membres de la famille à cause d'une mort prématurée, d'un manque de dossiers médicaux, d'une adoption, ou d'un divorce. Parfois, certaines familles se sont éparpillées et ne savent pas l'état de santé du reste de leur parenté.

Si un individu a trois ou plus parents du premier degré (parent, frère, soeur, ou enfant) avec un cancer du colon, le risque de développer le cancer du colon est dix fois plus élevé que celui de la population générale.

C'est quoi le cancer du colon héréditaire?

Quel est le risque? Pour qui?

Comment fait-on le diagnostic du cancer du colon héréditaire?

Comment traitons-nous le cancer du colon héréditaire?

Pourquoi la détection par test de dépistage est-elle si importante?

L'arbre généalogique ci-dessous montre comment un parent peut passer le gène de la maladie à un ou plus de ses enfants; le risque reste le même pour chaque grossesse. En autres mots, dans la première génération, la grand-mère développe le cancer du colon à l'age de 44 ans. Elle a 3 enfants et son fils de 37 ans est affecté dans la deuxième génération. Il a 4 filles et 3 sont diagnostiquées avec le cancer du colon héréditaire à l'age de 45, 41, et 40 ans chacune dans la troisième génération. C'est important de remarquer que les 2 enfants de sa fille non-affectée ne sont pas considérés au même risque de 50% que leur 3 cousins dans la quatrième génération.

zur Stoma-Seite